Vaz6oeebrxxvwqmg506r

Y-a-t-il une limite d’âge pour les implants capillaires ?

La question sur l’âge idéal pour faire des implants capillaires est devenue assez récurrente. «À quel âge est-il préférable de subir le traitement? Y a-t-il un âge idéal pour la greffe de cheveux? ». Des foules de patients et de personnes intéressées posent la même question. Souvent, et en fonction de facteurs culturels, les jeunes sont intéressés à savoir s’il faut appliquer ce type de procédure maintenant ou attendre. Quelle est la solution parfaite?

L’ancienne technique du poinçon (cheveux de poupée) qui était utilisée en greffe de cheveux dans la spécialité de la chirurgie plastique, esthétique n’était pratiquée que chez des patients déjà chauves. Les greffons étant très volumineux, il était nécessaire de prélever un cylindre de peau d’un demi-centimètre de diamètre pour placer le greffon. Aujourd’hui, les greffons sont si petits que des micro-incisions peuvent être pratiquées pour les placer.

Implants capillaires et limite d’âge 

Sur le plan pratique, il n’y a pas de limite d’âge. Dès la majorité, toute personne qui le souhaite peut subir une greffe de cheveux. Quant à savoir s’il existe catégoriquement un âge idéal pour la greffe, la réponse est: cela dépend d’un certain nombre de facteurs. L’état de vos cheveux par exemple : Il y a des gens qui, à l’adolescence, subissent une forte chute de cheveux et souffrent d’alopécie dès leur plus jeune âge. D’autre part, il existe également de nombreux autres cas dans lesquels la chute des cheveux est beaucoup plus progressive, évoluant avec le temps jusqu’à atteindre la calvitie vers la trentaine ou la quarantaine. Ainsi avant de vous lancer dans cette procédure, vous devez prendre en compte les facteurs suivants :

Un cuir chevelu de qualité :

Il faut garder à l’esprit que pour effectuer des implants capillaires, il est nécessaire que vous disposiez d’une zone donneuse saine. En effet, il est important que le cuir chevelu où le traitement doit être effectué ait une densité minimale et un certain nombre de follicules disponibles. Si vous avez des zones où les cheveux sont denses, volumineux et contiennent une grande quantité de mélanine, la procédure va offrir de meilleurs résultats.

L’analyse dermatologique

Il est essentiel que vous passiez un examen spécifique qui conduit aux causes de la calvitie. Il faut tenir compte du fait que lorsque les causes sont dans des facteurs variables tels que le stress ou une mauvaise alimentation. Il ne s’agit pas d’alopécie. Les implants capillaires ne conviennent qu’aux personnes souffrant de cette maladie. Vous devez vous faire diagnostiquer.

Quel est l’âge idéal pour placer des implants capillaires?

La vérité est que l’évolution des techniques et des instruments au cours des dernières années a permis une approche différente des objectifs. Alors qu’il y a quelques années, la grande taille des greffons obligeait les patients à être à un stade avancé de l’alopécie, aujourd’hui, les cheveux greffés sont mélangés dans des zones moins peuplées. Ainsi, cette transplantation précoce de cheveux permet d’obtenir une plus grande densité comme effet immédiat, mais d’autre part, elle empêche le patient de devenir chauve en perdant ses cheveux au fil des années.

Cependant, dans la pratique, bien que la tranche d’âge adaptée à une greffe de cheveux s’étende de 18 à 80 ans, la plupart des chirurgiens préfèrent opérer des hommes âgés de 30 à 40 ans, car c’est à ce stade que l’on peut commencer à prévoir l’évolution future de l’alopécie. Si elle est réalisée sur des patients plus jeunes, ils devront éventuellement subir une nouvelle séance de greffe de cheveux, car ils continueront à perdre des cheveux en raison de l’action hormonale qui agit sur les cheveux non transplantés, qui continuent à tomber.

De ce point de vue, le mieux est peut-être d’attendre que l’alopécie commence à ralentir naturellement, car les jeunes patients de moins de 30 ans ne sont généralement pas de bons candidats. Chez eux, la perte n’est pas stable et cela peut entraîner une mauvaise répartition des cheveux transplantés puisque, comme nous l’avons déjà mentionné, les autres cheveux peuvent continuer à être perdus.

Alors, l’alopécie instable, quel que soit l’âge du patient, bien qu’elle soit beaucoup plus fréquente chez les jeunes, est un candidat en premier lieu pour un traitement médical et, une fois le processus stabilisé en raison de l’âge ou du traitement proposé, une greffe de cheveux peut être réalisée.

Conclusion.

Il est clair que la limite d’âge pour des implants capillaires est indéterminée. Plus qu’un processus anodin, cela dépend en effet du stade avancé ou non de la chute des cheveux pour établir le meilleur moment. Par conséquent, bien qu’une greffe de cheveux soit techniquement possible à tout âge, nous recommandons une approche conservatrice au début, car la perte de cheveux n’est peut-être pas encore établie.